PRESSE

Le Courrier Français Novembre 2010

Le Petit Journal du Grand Marché, janvier 2005

Paris Bercy: Les Mille et Une Nuits au grand Marché d'Art Contemporain.

Shéhérazade, il y a bien longtemps, était une princesse dont la beauté, la grâce et les talents de conteuse ont su venir à bout de la cruauté d'un tyran. Elle conta toutes les nuits des histoires si étranges et magnifiques que le roi assassin lui laissait chaque fois la vie sauve... pour entendre le lendemain la suite de ses contes.

Il lui rendit la liberté après Mille et Une Nuits d'enchantements.

Le pouvoir de la création nous appartient, le pouvoir d'imaginer un monde meilleur et solidaire!

Nouvelle République, avril 2004

Paris La Bastille: le Grand Marché d'Art Contemporain

La Ville la nuit: Quarante mètres de toile...

Venue en Touraine pour réaliser en toute quiétude ses divers talents, Véronique est toujours heureuse d'accueillir le public, voisins, amis pour leur faire découvrir son monde artistique, peinture, mosaïque, et textes littéraires...

Il a été demandé à Véronique de réaliser une toile de 40 m de long pour le marché d'art contemporain à Paris-Bastille sur le thème de " la ville la nuit " du 5 au 9 mai. Et il a fallu deux mois pour qu'elle réalise ce chef-d'oeuvre.

Photos prises à Paris autour du Bassin de l'Arsenal.

Courrier de l'Ouest mai 2006

Nouvelle République juillet 2002

Véronique Moisson, geste et couleur à Richelieu.

Une première salle est consacrée à la figuration lyrique. Côté mer

La seconde salle présente des toiles et des mosaïques de fleurs : Côté jardin

Dans l'hôtel particulier de Mr et Mme Gérard Klein.

Entre gestuelle et harmonie des couleurs… L'histoire commence au moment où le premier coup de pinceau effleure la toile. L'important, c'est de dialoguer avec le tableau. C'est ainsi que Véronique Moisson conçoit sa peinture.

La République du Centre, Châteaudun Juillet 2001

« LES BOSNIAQUES GOUTENT A LA VIE »


"S’il vous plaît, faites sortir les enfants du Pays ! " avait supplié à l’époque un instituteur à l’adresse d’Yves Faucon, président d’Enfants Europe Bosnie.

Venus des camps de réfugiés, ils vivent depuis vendredi en terre dunoise, où on les considère enfin comme des enfants normaux. Hier à Moléans, les ateliers organisés à l’école, ont permis aux jeunes bosniaques de s’exprimer au travers de l’art. A la fin du séjour, les enfants offrent deux fresques réalisées pendant les ateliers avec l’Artiste Véronique Moisson au Conseil Régional d’Indre et Loire et au Conseil Général du Loiret.

Nouvelle République, Chinon Avril 1998

« SIGNES DE VIE »



"J'ai envie que cette exposition soit l'occasion pour les gens de se rencontrer et de communiquer, je veux que ça vive ! ».
Quelques mois seulement après son arrivée à l’Ile-Bouchard, Véronique Moisson, enseignante originaire de Lille, présente une trentaine de peintures dans la cafétéria de l'Espace Rabelais. Derrière cette animation se cache, un projet commun né d'une rencontre comme dans toutes les belles histoires.
En début d'année, l'artiste de 33 ans fait la connaissance d'un autre peintre amateur, Nathalie Doublet, et de plusieurs résidents du Mai des handicapés. Leur dynamisme m'a immédiatement séduite, explique Véronique Moisson. L'exposition" Signes de vie" était lancée
!

Nouvelle République, Loudun Avril 2000

«PLANETE COULEURS » à L'Espace SAINTE-CROIX


Véronique Moisson s'inspire de l'Orient et de sa magie pour peindre. Son péripleà travers les contes a commencé par Mille et une fuites , une toile de lin de trois mètres de long et se prolonge dans bien d'autres peintures...

Véronique Moisson interviendra les 22 février et 8 mars, au cours de l'exposition. Les Loudunais, petits et grands sont invités à venir peindre et s'exprimer avec cette jeune femme qui explique :
L'art est un moyen de communiquer et de partager, sans exclusion!

"Nouvelle République Septembre 1999 "

Véronique Moisson lors de la sortie de son roman "Le passage de Gabrielle"


C’est au château de la Commanderie, à Brizay, que Véronique Moisson a fêté samedi la sortie de son premier roman intitulé « Le passage de Gabrielle ».
Originaire de Lille, cette jeune enseignante a plus d'une corde à son arc. Sans dévoiler le récit de son livre, on peut dire que l’héroïne est une femme qui vit ses passions à l’infini, à la fois pour la peinture et dans sa vie sentimentale.
Cette séance s'est achevée en musique par un concert de violons.
La sortie du roman s’accompagne d’une exposition de peintures Place Jean Jaurès à Tours.

Contact : Véronique Moisson
Tel : 02 47 88 07 71